Compte-rendu du groupe de travail « l’environnement peut-il être un objet pour la sociologie ? » – séance du 19 mars 2012

La deuxième séance de ce groupe de travail a eu lieu le lundi 19 mars de 17h à 19h, en salle 6 à l’EHESS. Il a réuni les deux organisatrices Sophie Némoz et Anahita Grisoni, ainsi que Céline Guilleux et Miwon Seo.

Contenu – réunion de travail, mars 2012

La discussion a porté sur l’intérêt d’examiner les liens de la sociologie de l’environnement avec d’autres champs de la discipline : sociologie rurale, sociologie urbaine, sociologie des mouvements sociaux, sociologie marxiste, sociologie déconstructiviste, sociologie du risque, sociologie de la distinction, sociologie des conflits, sociologie des professions…

De nombreuses contributions sociologiques émergent sur les questions environnementales mais, elles restent encore dispersées. Dans le cadre du groupe de travail sur la sociologie de l’environnement, il apparaît opportun de réunir et confronter les contributions et les analyses dans le domaine. Il s’agit de mieux comprendre la place et les apports de différents courants sociologiques à ce champ de recherche. Quelles approches de la sociologie sont privilégiées ? Quels en sont les résultats saillants aujourd’hui et par le passé ?

Un autre questionnement consiste à interroger les interactions entre la sociologie et les sciences appliquées. Comment concilier sciences de l’ingénieur et sciences de la société dans les travaux de recherche sur l’environnement ? Comment la sociologie peut être mobilisée dans la production de connaissances interdisciplinaires ?

A l’issue de cette rencontre, les participants ont convenu d’enrichir ces réflexions par une série d’ateliers thématiques à débuter en juin prochain. A chacune de ces rencontres, un intervenant pourra présenter une petite revue de la littérature issue d’un courant ou d’un champ spécifique de recherche, en montrant les contributions à la sociologie de l’environnement.

Agenda – prochaine séance du groupe de travail, mai 2012

Lors de la prochaine séance au mois de mai, le groupe de travail discutera plus en détails de l’intérêt et des modalités du développement d’une bibliographie commune autour des « sociologies de l’environnement ». Chaque participant sera invité à préciser les thématiques qu’il souhaite approfondir lors des prochains ateliers.
La séance sera également consacrée à l’échange de nos expériences à l’étranger et des connaissances acquises en sociologie de l’environnement au-delà du champ francophone.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *