Nouvelle publication : De l’eau agricole à l’eau environnementale

De l’eau agricole à l’eau environnementale.

Résistance et adaptation aux nouveaux enjeux de partage de l’eau en Méditerranée

Chantal Aspe, coord.couverture du livre

Collection Update Sciences & technologies

Éditions Quae, 2012

384 pages

ISBN 978-2-7592-1696-3, référence 02297

38 euros

Disponible au format numérique sur www.quae.com

 

« Les choses de la nature n’ont de statut que celui que les sociétés leur accordent ».
C’est à partir de cette hypothèse que les auteurs de cet ouvrage analysent le changement actuel du statut de l’eau dans les pays du Bassin méditerranéen. Peu à peu, l’« eau agricole » laisse place à l’« eau environnementale ».

Aujourd’hui, les ouvrages hydrauliques à vocation agricole sont conçus pour rendre des services environnementaux comme la protection de la biodiversité et du paysage, l’arrosage des jardins, la gestion des inondations et du débit d’étiage des rivières ou les recharges de nappe phréatique. Déjà, en 2000, une directive cadre européenne sur l’eau témoignait de ces mutations et les suscitait à travers la nécessité de faire des économies d’eau. Mais ces transformations ne se font pas au même rythme au nord ou au sud du Bassin méditerranéen. D’un pays à l’autre, les formes de résistance et d’adaptation sont très diverses.
Les auteurs donnent de ces nouveaux enjeux de partage de l’eau un éclairage multiple, international et pluridisciplinaire. Sociologues, économistes, géographes, spécialistes de l’écologie ou de l’hydrobiologie, ils présentent des expériences issues de leur pays d’origine, la France, l’Espagne, le Maroc, l’Algérie, la Tunisie et l’Italie. Au cœur de l’actualité économique et sociale contemporaine, cet ouvrage s’adresse aussi bien aux chercheurs, enseignants et étudiants qui s’intéressent à la gestion de l’eau en Méditerranée qu’aux décideurs et professionnels en charge de la recomposition de ce secteur.

Chantal Aspe est maître de conférences en sociologie à l’Université d’Aix-Marseille et chercheure au laboratoire population environnement développement (LPED). Depuis de nombreuses années, elle collabore avec des chercheurs d’autres disciplines, en particulier des sciences de la vie et de la nature, et s’interroge sur les interactions entre la nature et les sociétés au sud et au nord du Bassin méditerranéen. Spécialiste des questions d’environnement et de gestion de l’eau, elle a publié sous sa direction, en 1991, Chercheurs d’eau en Méditerranée (Éd. du Félin). En 2012, elle est co-auteur avec
Marie Jacqué de Environnement et société. La question environnementale au regard de la sociologie, co-édité par Quæ et la Fondation de la Maison des sciences de l’homme.

 

Sommaire

Partie I. Irrigation et ouvrages hydrauliques, des mutations en cours
1. Des canaux d’irrigation aux canaux de distribution d’eau brute ?

2. L’irrigation en Espagne et son avenir

3. « La privatisation » de l’eau d’irrigation, un enjeu social et politique.

4. Réflexions sur le processus de modernisation de l’irrigation en Espagne

5. Évolution et perspectives des canaux d’irrigation dans le Haut Ampurdan (Catalogne)

6. L’eau: une culture sociale ksourienne

7. Effets de la modernisation sur les terres irrigables méditerranéennes espagnoles

8. Les nouvelles techniques d’irrigation ont-elles modifié le comportement de la paysannerie en Tunisie centrale?

9. Les effets économiques de la modernisation de l’irrigation dans les zones irrigables
du Bajo Guadalquivir (Andalousie)

10. Compétition sur les ressources hydrauliques et marginalisation sociale, à qui profite la disparition des canaux ?

Partie II. L’eau agricole aujourd’hui : d’autres besoins, d’autres représentations

11. Impact de la gestion des eaux d’irrigation sur la recharge des nappes en basse
Provence

12. Le canal de la rive droite du fleuve de Llobregat

13. Contribution à la connaissance du rôle des petits canaux dans la circulation
des poissons en région

14. Perception et évaluation sociale de l’irrigation traditionnelle dans le Bas Ter
(Bas Ampurdan, Catalogne).

15. Les conséquences écologiques d’une gestion non raisonnée des eaux agricoles
dans les oasis du Sahara algérien

16. Jorox

17. Interdépendance des milieux superficiels et souterrains et choix technologiques
d’irrigation.

18. Terrasses et eau des versants en Méditerranée

Partie III. Vers de nouvelles formes de prise en charge gestionnaire

19. Évaluation de l’impact de la participation paysanne dans les aménagements hydro-agricoles.
20. La complexité territoriale de l’eau d’irrigation en Méditerranée

21. Directive cadre européenne et problèmes de gestion hydrique

22. Le contrat de canal : une contribution à un nouveau mode de gouvernance de la gestion de l’eau agricole à l’échelle locale ?

23. Un modèle de gestion durable de l’eau d’irrigation dans le sud-est de l’Espagne

24. Les mesures d’adaptation du secteur de l’irrigation à la suite des événements de la crise hydrique en Italie (2003-2007)

25. Vers une gestion territoriale de l’irrigation ?

26. De la gestion communautaire à la gestion associative de l’eau

27. Vers une nouvelle « gouvernance » des canaux, entre logiques territoriales et stratégies locales
Listes des auteurs

 

Hache Emilie – Ce à quoi nous tenons. Propositions pour une écologie pragmatique

Pour quelles raisons est-il utile de distinguer entre morale écologique et éthique écologique ? La philosophie pragmatique présentée par Emilie Hache, Maître de Conférences à Paris Ouest-Nanterre, apporte des éléments de réponse…

Il ne s’agit pas de réaliser une énième recension de cet ouvrage déjà amplement commenté –  de nombreux sites et blogs s’en sont déjà chargés – mais de signaler son intérêt et sa pertinence dans le cadre d’une sociologie de l’environnement.

Voici donc des liens vers un compte rendu signé Laurence Harang et  la fiche technique de l’ouvrage.

Ce à quoi nous tenons. Propositions pour une écologie pragmatique, Emilie Hache
Prix : 19,50 €
ISBN : 9782359250381
Dimensions : 140 * 205 mm
252 pages

Marie Thiann-Bo Morel

Maître de Conférences DIMPS, EA 4075 Faculté des Sciences de l'Homme et de l'Environnement Université de La Réunion

More Posts - Website

Podcast Un monde vivant, histoires de biodiversité

A l’occasion de l’année de la biodiversité en 2010, le CNRS a réalisé une série de 19  films de 3 minutes en moyenne pour découvrir en images 4 grandes notions de la biodiversité : la définition, la valeur, l’extinction et la conservation. Les voix de Virginie Marris, Devictor Vincent, Gildas Merceron ou de Jean-Michel Salles mettent en perspective ces différents points de vue sur la biodiversité ou encore questionnent le rapport de l’homme à la “nature”.

A voir et à revoir…

Marie Thiann-Bo Morel

Maître de Conférences DIMPS, EA 4075 Faculté des Sciences de l'Homme et de l'Environnement Université de La Réunion

More Posts - Website