Séminaire inaugural « L’éco-citoyen un concept recyclable ? » – 31 janvier 2013, Université Paul-Valéry Montpellier 3

SEMINAIRE INAUGURAL « L’ECO-CITOYEN UN CONCEPT RECYCLABLE ? » -UNIVERSITE PAUL-VALERY – MONTPELLIER 3

LERSEM – CRI/IRSA DEPARTEMENT DE SOCIOLOGIE, 31 JANVIER 2013 SALLE CAMPROUX

En ce début de XXI° siècle, on découvre que Marx aurait eu une pensée proto-écologiste Foster (2011). Durkheim, le naturaliste est présenté comme ayant des points de convergences avec le constructivisme (De Fornel ; Lemieux, 2007). Plus généralement les problématiques environnementales, souvent controversées sont un terrain de questionnements et d’investigations très largement renouvelés, comme en témoignent les nombreuses publications récentes. En croisant les regards anthropologique, ethnologique, sociologique, voire philosophique cette journée thématique tend à revisiter la façon dont les individus appréhendent cognitivement et empiriquement leur environnement. L’objectif de cette journée est de définir des questions de recherche autour de la notion d’éco-citoyen et de ses rapports à l’environnement.
Pour cela nous proposons trois axes de réflexions, les imaginaires, les fondements épistémologiques, et l’approche réflexive. En croisant ces axes, nous pourrons ainsi aborder plusieurs types de questions : Que peut apporter la sociologie de l’imaginaire à la sociologie de l’environnement ? Comment les mythes et les croyances s’articulent-elles dans l’expérience sensible du temps et de l’espace de l’éco-citoyen ? Quelles approches méthodologiques peut-on et doit-on construire pour une approche systémique de la complexité de ces nouveaux objets ? Comment l’éco-citoyen s’est-il construit une place centrale dans nos sociétés ? Est-ce un concept recyclé? Comment les sciences humaines et sociales peuvent-elles aborder ces questions tout en interrogeant leur propre part de normativité ?

COMITE SCIENTIFIQUE ET D’ORGANISATION
LIONEL SCOTTO D’APOLLONIA (Doctorant en Sociologie UPV Montpellier 3 Analyse socioépistémique des controverses climatiques sous la direction de Jean-Bruno Renard – Professeur de Sciences Physiques Montpellier – scotto.lionel@neuf.fr)
HELENE HOUDAYER (MCF en Sociologie UPV Montpellier 3 – Responsable L3 Sociologie – houdayer@sociologie.net)

PROGRAMME

9h Ouverture du séminaire HELENE HOUDAYER – LIONEL SCOTTO D’APOLLONIA

9h15 ALIENOR BERTRAND « Marx et la justice des champs »
(Responsable Justice écologique, justice sociale Chargé de Recherche Laboratoire : CNRS UMR5037 Institut d’Histoire de la Pensée classique Lyon.)

11h Table Ronde 1 Fondations épistémologiques (discutant Jean-Bruno Renard Professeur de Sociologie UPV)

PHILIPPE BOUDES « Regard sociologique sur la nature en ville » (Chercheur associé au LADYSS-CNRS – GIS Climat Environnement Société – Rennes)

ANAHITA GRISONI « La notion d’environnement en sociologie : brève histoire d’un terme aux contours flous » (Post doctorante EVS, ENS de Lyon – Maître assistant en sociologie, ENSAPLV Paris)

LIONEL SCOTTO D’APOLLONIA « Un cadre d’analyse des controverses environnementales : un exemple à travers les controverses climatiques » (Doctorant en Sociologie CRI – IRSA Montpellier 3 – attaché au LIRDEF Montpellier 2 – Professeur de Sciences Physiques)

12h30 Pause déjeuner

14h HELENE HOUDAYER « L’Appel de l’environnement » (Maître de conférence CRI-IRSA Université Montpellier 3)

15h Table Ronde 1 Les imaginaires environnementaux (discutant Hélène HOUDAYER

SOPHIE NEMOZ « La part de l’imaginaire dans la construction sociale de l’habitat durable » (Enseignant-chercheur de la Chaire Internationale sur les Eco-innovations, REEDS, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines)

HENRY DICKS « L’image poétique du « fleuve rond » » (Postdoctoral Researcher in Philosophy Université Jean Moulin Lyon 3 – Doctor of University of Oxford)

ALEXANDRA BORSARI « L’homme au sommet : archaïsme et ambigüité du rapport à la nature » (Chercheuse en théorie de l’imaginaire avec la Chaire Modélisations des Imaginaires, Télécom ParisTech, associée au Centre de Recherche sur l’Imaginaire – Université Grenoble 3)

BERTRAND VIDAL « Eco-fictions et les mythes de la fin » (Docteur en Sociologie CRI-IRSA UPV Montpellier 3)

17h Fin de la journée Synthèse


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *