Prix de thèse de la Fondation Terre Solidaire

La Fondation Terre Solidaire lance la première édition du Prix de Thèse en faveur d’une transition écologique, juste et solidaire. Trois lauréats seront sélectionnés par un jury, composé de chercheurs et d’acteurs, et présidé par l’économiste Gaël Giraud. Les dossiers de candidatures sont à retourner au plus tard le 31 janvier 2021 (inclus).

Informations complémentaires :

Atelier Habiter la transition: Le numérique face à la transition écologique

Des pratiques existantes aux politiques de transition : circulations et ambiguïtés

Prochaine séance de l’atelier : le Mercredi 27 janvier 2021 (10-17h)

Cycle « Pratiques sociales et politiques de transition »

Avec le soutien de la Fondation de l’Écologie Politique

Atelier thématique commun aux réseaux ACDD et ReHaL
En partenariat avec le Master “Habitat et ville durable – Pour une approche critique de la fabrique urbaine”

Programme de l’atelier :

Le Maltais rouge
40 rue de Malte 75011 Paris
Métro Oberkampf ou République

Entrée libre sur inscription :
reseau.acdd@cnrs.fr
(merci de mentionner la séance d’atelier concernée)

Appel à communication du RT 38 Sociologie de l’Environnement et des Risques

Le réseau thématique « Sociologie de l’environnement et des risques » s’inscrit dans la thématique générale du congrès de l’Association Française de Sociologie (AFS) « Changer ? » en organisant des sessions consacrées aux liens entre société et environnement.

Appel à communication du RT 38 Sociologie de l’Environnement et des Risques:

Le 9 ème congrès de l’AFS aura lieu à Lille du 6 au 9 juillet 2021.

Offre de stage de Master 2 Sociologie / SHS Appropriation locale de la Réserve Naturelle Nationale des prés salés d’Arès et Lège Cap-ferre

Durée : 6 mois (à définir à partir de 1er février ou 1er mars 2021),localisation: INRAE, unité ETBX–33650 Cestas Gazinet, permis de conduire vivement souhaité et déplacements prévus en Gironde (voiture de service).

Proposition de stage complète : stage 2021-master 2- CapARA

Offre de stage

Offre de stage de Master 2 en géographie (4-6 mois)
Evolution du système socio-environnemental d’une vallée alpine
Analyse diachronique de l’occupation du sol via des méthodes avancées
Analyse des dynamiques couplées entre la société et son environnement
 
Encadrement : Florie Giacona (INRAE, Grenoble), Taline Zgheib (INRAE Grenoble)
 
 
Contexte de l’offre de stage :
Les systèmes socio-environnementaux de montagne sont particulièrement sensibles. Ils réagissent ainsi fortement aux modifications macro-environnementales (sortie du Petit Âge Glaciaire et réchauffement global) et locales (activités anthropiques et usages des sols, évolutions sociétales), qui ont été sans précédents au cours des dernières décennies et tendent à s’accélérer. Les territoires de montagnes sont en outre exposés à des phénomènes spécifiques ou plus prononcés/exacerbés que dans d’autres milieux et générateurs de risque par leur interaction avec les enjeux humains et environnementaux.
Dans le contexte spécifique des systèmes socio-environnementaux de montagne, les risques naturels restent encore particulièrement peu étudiés et d’autant moins sur le temps long. Il existe ainsi un manque de compréhension des risques en montagne et leur évolution dans l’ensemble de leurs composantes biophysiques et sociétales.
L’unité ETNA d’INRAE possède une expertise reconnue sur les risques liés aux crues torrentielles et aux phénomènes gravitaires en montagne (avalanches, chutes de blocs, etc.). Ce stage s’inscrit plus particulièrement dans l’équipe MODERN qui s’attache notamment à la compréhension des trajectoires passées et futures des systèmes montagnards soumis aux risques.
 
Mission du / de la stagiaire :
Objectif
Ce stage a pour objectif de documenter l’évolution du système socio-environnemental sur les deux derniers siècles d’une vallée alpine.
Approche
Pour ce faire, le.a stagiaire s’appuiera principalement sur trois jeux de données permettant de caractériser l’occupation des sols : cartes anciennes, photographies aériennes et cadastre. Le travail se concentrera sur les pratiques qui peuvent avoir un effet sur les processus gravitaires (diminution/augmentation du couvert végétal, type de végétation). Cartes anciennes et photographies aériennes seront traitées notamment en appliquant la méthodologie développée par Zgheib et al. (2020) pour l’analyse diachronique de l’occupation des sols (Petit et Lambin, 2001, 2002). Elle associe méthodes de classification semi-automatiques et digitalisation manuelle et optimise la combinaison de cartes anciennes et de photographies aériennes. Cette méthodologie permettra de produire des résultats statistiques (surface, distribution altitudinale) à l’échelle de la vallée dans son entièreté ainsi que, plus finement, à l’échelle des sites soumis aux risques : couloirs d’avalanche, lit majeur, etc. En parallèle, seront caractérisés à partir du cadastre l’évolution du bâti (entre le début du XVIIIe siècle et aujourd’hui) et, au moins à l’échelle des sites soumis au risque, du parcellaire. 
Ces résultats seront couplés à des données de contexte socio-environnemental (évolution de la population, etc.) pour lesquels l’existant à INRAE devra être complété par des recherches dédiées (bibliographies, sites web) et des analyses dédiées.
Sur cette base, le.a stagiaire conduira une analyse des dynamiques couplées entre la société et son environnement, notamment en termes d’interactions génératrices de risque (évolution de l’exposition, des forêts à rôle de protection, etc.). 
 
Compétences attendues :
–        Le.a candidat.e doit être inscrit en Master 2
–        Maîtrise des logiciels de cartographie (SIG et dessin vectoriel)
–        Sensibilité pour les milieux montagnards et leurs problématiques
–        Curiosité, réactivité, esprit d’initiative
–        Intérêt pour l’interdisciplinarité
–        Connaissances et expérience en traitement d’images appréciée mais pas indispensable
–        Compétences rédactionnelles
 
Apport du stage pour l’étudiant.e :
Le.a stagiaire sera amené.e à collaborer avec d’autres disciplines (histoire, statistique, traitement d’images), permettant de se forger des compétences interdisciplinaires.
Le.a stagiaire renforcera ses compétences en géomatique et traitement d’images et acquerra des connaissances en matière de processus générateurs de risques naturels et de compréhension des socio-écosystèmes montagnards.
Ce travail de recherche pourra par la suite se poursuivre dans le cadre d’un doctorat (selon le profil du / de la candidate).
 
Conditions du stage :
Le.a stagiaire sera encadré.e par Florie Giacona (CR, INRAE) et Taline Zgheib (Doctorante, INRAE) et accueilli au sein d’INRAE – Grenoble.
Durée : 4-6 mois (selon les attendus du Master) sur la base de 35h/semaine, à partir de mars 2021 et avant le 30 septembre 2021.
En cas de confinement le stage pourra être maintenu (mise à disposition d’outils de travail adaptés aux missions, réunions régulières en visio-conférence…).
Gratification : selon le taux légal en vigueur à INRAE (environ 600€/mois).
 
Profil :
Etudiant.e en cours de validation de Master de géographie de l’environnement, aménagement, risques, sciences de l’environnement.
 
Candidatures et renseignements :
Les candidatures doivent être adressées jusqu’au 10 janvier 2021 par mail à Florie Giacona florie.giacona@inrae.fr. Les entretiens sont prévus début janvier.
Composition du dossier de candidature :
–        Un CV
–        Une lettre de motivation
–        Les relevés de notes du M1 et du M2 (en fonction des disponibilités)
 
Références :
Zgheib T, Giacona F., Granet-Abisttet A.-M., Morin S., Eckert E., 2020, « One and a half century of avalanche risk to settlements in the upper Maurienne valley inferred from land cover and socio-environmental changes », Global Environmental Changes, vol. 65, 21 p.
Petit C.C., Lambin E.F., 2001, « Integration of multi-source remote sensing data for land cover change detection », International Journal of Geographical Information Science, vol. 15, p. 785-803.
Petit C.C., Lambin E.F., 2002, « Impact of data integration technique on historical landuse/land-cover change: comparing historical maps with remote sensing data in the Belgian Ardennes », Landscape Ecology, vol. 17, p. 117-132.
 

Colloque Bases de données citoyennes en matière de biodiversité : Promesses et réalités

Vendredi 29 janvier 2021

La connaissance de la biodiversité en France est très fortement tributaire des réseaux naturalistes amateurs et de leur base de données. Les années 2000 ont vu des tentatives de systématisation de ces bases de données, jusqu’alors très différentes les unes des autres, selon le taxon, l’organisme qui les gère, ou la solution technique adoptée.

L’observatoire Faune France, prend place dans cet effort de systématisation et s’adosse à la plus grosse base de données citoyennes sur la biodiversité française. Toutefois peu est connu des profils, motivations, apprentissages etc. des personnes participantes à ce type de base de données. Une enquête menée en 2019 et 2020 par un consortium de chercheurs de Lyon et St-étienne a exploré ces dimensions, et propose un point d’orgue à sa recherche sous la forme d’un événement public de restitution et de réflexion. En visioconférence d’une journée avec 7 communications, l’événement permettra d’ouvrir une discussion sur les dimensions pragmatiques de ces bases de données, la didactique de ce type de sciences participatives, mais également l’exploration critique de ces manières de faire science qui intègrent des amateurs plus ou moins compétents, dans des formes plus ou moins collaboratives.

Programme et informations ci-dessous :

SOFT_ColloqBddBiodiv_Programme

Appel à communications : Sols et sous-sols dans la transition socio-écologique

Perspectives interdisciplinaires pour les sciences humaines et sociales

Ce colloque souhaite rassembler des chercheur.ses en sciences humaines etsociales s’intéressant à la façon dont les sols et les sous-sols sont convoqués par une série de promesses et de projets de transitions socio-écologiques. Stockages (CO2, déchets nucléaires), nouvelles extractions et nouvelles frontières (terres rares, métaux critiques, chaleur géothermique), séquestration du carbone dans les sols agricoles, bio-remédiations, sont quelques exemples de pratiques témoignant de l’enrôlement et de la traduction des sols, sous-sols et éléments qui les composent dans différents scénarios de transitions, eux-mêmes controversés. Ce colloque interroge en particulier la façon dont différentes strates et/ou entités du sol et du sous-sol se trouvent misesen contact, circulent, interagissent, produisent des effets attendus ou inattendus. Les propositions sont attendues avant le 30 novembre 2020. Le colloque se tiendra les 10 et 11 juin 2021 à Grenoble.

Appel à communications : Sols_sous-sols_transition_final_relancepostcovid

Thinking with Soils : Material Politics and Social Theory

Salazar Juan, Granjou Céline, Kearnes Matthew, Krzywoszynska Anna & Tironi Manuel (eds) 2020.

This book challenges scholars to attend more carefully to the ways in which they think about soil, both materially and theoretically. Contributors address a range of topics, including new ways of thinking about the politics of caring for soils; the ecological and symbiotic relations between soils; how the productive capacities and contested governance of soils are deployed as matters of political concern; and indigenous ways of knowing and being with soil.

The book, with a preface by Maria Puig dela Bellacasa, is representative of the rising interest in ‘the material’ in social sciences. Bringing together new modes of ‘critical description’ with speculative practices and methods of inquiry, it contributes to the exploration of current transformations in socioecologies, as well as in political and artistic practices, in order to address global ecological change.

Table of contents
PREFACE
Maria Puig della Bellacasa, University of Leicester, UK
Ch 1: Thinking-with Soils: An Introduction to the Edited Volume
Juan F. Salazar, Céline Granjou, Anna Krzywoszynska, Matthew Kearns, Manuel Tironi
Ch 2: Soil Theories: Relational, Decolonial, Inhuman
Manuel Tironi, Matthew Kearnes, Anna Krzywoszynska, Céline Granjou
and Juan Francisco Salazar

Ch 3: Mapping soil, losing ground? Politics of soil mapping
Juliette Kon Kam Kim and Céline Granjou
Ch 4: Soils and Commodification
Salvatore Engel-Di Mauro and Levi Van Sant
Ch 5: Knowing earth, knowing soil: epistemological work and the political aesthetics of regenerative agriculture
Matthew Kearnes and Lauren Rickards
Ch 6: To know, to dwell, to care: towards an actionable, place-based knowledge of soils
Anna Krzywoszynska with Steve Banwart and David Blacker
Ch. 7: Soiling Mars: “To boldly grow where no plant has grown before”?
Filippo Bertoni
Ch. 8: Geosocial polar futures and the material geopolitics of frozen soils
Juan Francisco Salazar and Klaus Dodds
Ch 9: A Mend to the Metabolic Rift? The Promises (and Potential Pitfalls) of Biosolids Application on American Soils
Nicholas C. Kawa
Ch. 10: Reclaiming freak soils: from conquering to journeying with urban soils
Germain Meulemans

Ch 11: Soil refusal: thinking earthly matters as radical alterity
Manuel Tironi

Ch 12: Geophagiac: Art, Food, Dirt
Lindsay Kelley

7ème Congrès de l’AFS – Amiens – du 3 au 6 Juillet 2017

universite_de_picardie_logo-svg_Le 7ème congrès de l’AFS se tiendra du 3 au 6 Juillet 2017 à Amiens. Voici l’appel du RT38.

Les propositions  sont à adresser à Marie Jacqué (marie.jacque@univ-amu.fr) et Philippe Boudes (philippe.boudes@agrocampus-ouest.fr) jusqu’au 3 Février 2017. Les évaluations seront disponibles mi-février.

Marie Thiann-Bo Morel

Maître de Conférences
UMR 228 Espace-Dev
Université de La Réunion

More Posts - Website

colloque international « Political Ecology, Environmentalism and Greens in the Centre and East of Europe: Past, Present and Prospects »

poster politicial ecologyLe CEVIPOL organise un colloque international sur le thème de « Political Ecology, Environmentalism and Greens in the Centre and East of Europe: Past, Present and Prospects» le 2éme et le 3éme Juin 2016.

Le colloque se tiendra sur le campus Solbosch de l’Université Libre de Bruxelles (ULB) dans le bâtiment R42, Avenue F.D. Roosevelt 10, 1050 Bruxelles.

Vous pouvez trouver le programme complet et les informations pratiques ici.

Contact : Jean-Michel DE WAELE
jean-michel.de.waele@ulb.ac.be

Marie Thiann-Bo Morel

Maître de Conférences
UMR 228 Espace-Dev
Université de La Réunion

More Posts - Website